Bibles et Publications Chrétiennes
Calendriers "La Bonne Semence"

“ Le Seigneur est proche ”

Écouter le feuillet :
Rechercher un feuillet :
< hier
demain >
Mardi 25 avril 2017

Samuel grandissait; et l'Éternel était avec lui, et il ne laissa tomber à terre aucune de ses paroles. Et tout Israël, depuis Dan jusqu'à Beër-Shéba, sut que Samuel était établi prophète de l'Éternel.

1 Samuel 3. 19, 20

La jeunesse de Samuel

Que signifie être conduit dans la bonne direction? Peut-être que l'exemple du jeune Samuel peut nous le faire comprendre. Comme beaucoup d'entre nous, Samuel avait des parents pieux, mais il était entouré de mauvaises influences. Depuis son tout jeune âge, il vivait dans le tabernacle, avec Éli, le sacrificateur, et ne voyait ses parents qu'une fois par an. Les deux fils d'Éli, qui servaient dans la maison de Dieu, péchaient devant l'Éternel, et Samuel avait tout près de lui leur mauvais exemple. Ils lui montraient la mauvaise direction; ils lui enseignaient comment être cupide, arrogant, violent et immoral. Mais heureusement, Samuel ne les écoutait pas.

Alors qui écoutait-il? Qu'est-ce qui a fait de lui un tel homme de Dieu? Plusieurs dispositions distinguent ce début de la vie de Samuel dans le récit biblique.

Tout d'abord, il était consacré à Dieu. Même avant sa conception, sa mère, dans son désespoir, avait imploré Dieu pour avoir un enfant et elle avait fait ce vœu: “Je le donnerai à l'Éternel pour tous les jours de sa vie” (1 Samuel 1. 11).

Ensuite, depuis son enfance, Samuel avait un cœur disposé à servir. Il consacrait sans doute aussi du temps à des activités personnelles, mais le service pour Dieu était au centre de sa vie. “Et le jeune garçon Samuel servait l'Éternel devant Éli” (3. 1).

De plus, il avait une oreille attentive. Lorsque l'Éternel l'a appelé, il a répondu: “Parle, Éternel, car ton serviteur écoute” (3. 9).

Enfin, il était obéissant envers l'Éternel mais aussi envers Éli. Si le jeune garçon a appris les défaillances du sacrificateur âgé et faible, il n'a pas pour autant manqué de respect envers son vieux conseiller. Il n'a pas refusé de lui parler, même s'il avait des craintes au départ. Éli lui a demandé: “Quelle est la parole qu'il (l'Éternel) t'a dite? Je te prie, ne me la cache pas” (3. 17). “Et Samuel lui rapporta toutes les paroles, et ne les lui cacha pas” (v. 18).

Que pourrait-on dire de la direction générale de ma vie – et de la vôtre?

G.W. Steidl