Bibles et Publications Chrétiennes
Calendriers "La Bonne Semence"

“ Le Seigneur est proche ”

Écouter le feuillet :
Rechercher un feuillet :
< hier
demain >
Mercredi 13 décembre 2017

Paul, apôtre appelé de Jésus Christ par la volonté de Dieu… à l'assemblée de Dieu qui est à Corinthe, aux sanctifiés dans le Christ Jésus, saints par appel.

1 Corinthiens 1. 1, 2

Qu'est-ce qu'un saint?

Qu'est-ce qu'un saint? Comment devient-on un saint, et combien de temps faut-il pour cela? J'ai relevé cette phase sur un site internet: Toute personne qui choisit la vie religieuse aujourd'hui sait qu'elle a un long chemin à faire pour arriver à la sainteté. – Qu'est-ce que arriver à la sainteté? Les hommes pensent souvent que la sainteté est l'aboutissement d'un long chemin de privations; mais plutôt que d'écouter les hommes, tournons-nous vers les Écritures pour lire ce qu'elles disent sur ce sujet.

Le terme saints, tout d'abord, est employé assez souvent dans le Nouveau Testament pour désigner les croyants. Ainsi, lorsque Paul a écrit aux Corinthiens, il s'est adressé à eux comme étant des “saints”; pourtant, on voit plus loin dans l'épître qu'ils ne se comportaient pas de manière très sainte, mais que beaucoup d'entre eux, au contraire, marchaient comme des “hommes charnels” (3. 1). En fait, la Parole appelle saint tout croyant, car il a reçu la nature pure de Christ (2 Pierre 1. 4; 1 Corinthiens 1. 30). Les chrétiens de Corinthe étaient des saints avant tout parce qu'ils avaient été “sanctifiés” (ce participe passé vient de la même racine que saint). Il signifie simplement mis à part pour Dieu, et cette sanctification est effective pour nous grâce à l'œuvre du salut. Nous qui sommes sauvés, nous avons été sanctifiés par l'Esprit de Dieu et par le sang de Christ (voir 1 Pierre 1. 2), “par l'offrande du corps de Jésus Christ faite une fois pour toutes” (Hébreux 10. 10). Cela se produit lors de la conversion, ce n'est pas un long processus, et cela ne fait intervenir aucune organisation religieuse. Paul a écrit sa première lettre aux Corinthiens environ quatre ans après leur conversion, et il dit qu'ils étaient des “saints”. L'apôtre n'avait rien à voir avec cela, sinon qu'il était l'instrument que Dieu avait employé pour leur prêcher l'évangile.

Chrétiens, nous qui sommes des saints, nous devrions vivre comme tels, non pas en vue de parvenir à la sainteté, mais parce que nous sommes déjà des saints “par appel” divin. Le fait d'être saint devant Dieu n'est pas un but à atteindre, c'est un point de départ, pour pouvoir poursuivre alors la sainteté (Hébreux 12. 14) dans notre vie sur la terre, pour que notre conduite – une “sainte conduite” (2 Pierre 3. 11) – corresponde à ce que nous sommes devant Dieu depuis notre conversion – “des saints” (Éphésiens 5. 3)!

d’après B. Reynolds