Bibles et Publications Chrétiennes
Calendriers "La Bonne Semence"

“ La Bonne Semence ”

Écouter le feuillet :
Rechercher un feuillet :
< hier
demain >
Mardi 4 décembre 2018

Souviens-toi de ton Créateur dans les jours de ta jeunesse, avant que soient venus les jours mauvais, et avant qu'arrivent les années dont tu diras: Je n'y prends pas de plaisir.

Ecclésiaste 12. 1

Jusqu'à votre vieillesse je suis le Même, et jusqu'aux cheveux blancs, je vous porterai.

Ésaïe 46. 4

Vivre la vieillesse avec Dieu

Une des grandes souffrances pour de nombreuses personnes âgées vient de ce qu'elles ont l'impression d'être inutiles: “Je voudrais tant servir à quelque chose! Mais je ne suis plus bon à rien! Je ne suis qu'une charge pour mes enfants. Je ne sais pourquoi le Seigneur me laisse encore sur la terre…”

La vieillesse est l'âge des dépouillements, avec ses jours mauvais dont parle la Bible… Restreints dans nos activités, nous devons reconnaître nos limites, de plus en plus étroites; la perte de notre indépendance; les difficultés physiques auxquelles s'ajoute souvent un amoindrissement des facultés mentales comme la mémoire ou la capacité à réfléchir.

Saint Augustin a écrit: “Pour vivre la vieillesse avec sérénité, il faut posséder la joie que donne la foi chrétienne”. De nombreux croyants en ont fait l'expérience. C'est le résultat d'une vraie relation connue et vécue avec Dieu, la source vivante de toute consolation. Lui seul affermit l'âme, donne de la force à celui qui est fatigué, et augmente l'énergie à celui qui n'a pas de vigueur (Ésaïe 40. 29), en dirigeant les regards vers Celui qui nous a sauvés, de sorte que “même si notre être extérieur dépérit, toutefois notre être intérieur est renouvelé de jour en jour” (2 Corinthiens 4. 16).

Notre vie est entre les mains du Dieu Créateur et Sauveur, qui seul a le pouvoir et la sagesse de nous laisser sur la terre ou de nous prendre auprès de lui, quel que soit notre âge! S'il désire nous conserver encore en vie, il nous assure de sa fidélité: “Ma grâce te suffit, car ma puissance s'accomplit dans la faiblesse” (2 Corinthiens 12. 9).