Bibles et Publications Chrétiennes
Calendriers "La Bonne Semence"

“ La Bonne Semence ”

Écouter le feuillet :
Rechercher un feuillet :
< hier
demain >
Dimanche 19 août 2018

Béni soit le Dieu et Père de notre Seigneur Jésus Christ, le Père des miséricordes et le Dieu de toute consolation, qui nous console à l'égard de toute notre affliction.

2 Corinthiens 1. 3, 4

Ses compassions ne cessent pas; elles sont nouvelles chaque matin.

Lamentations de Jérémie 3. 22, 23

Les compassions de Jésus

Frederick Booth-Tucker (1853-1929) fut un membre actif de l'Armée du Salut, d'abord aux Indes puis en Amérique et enfin en Grande-Bretagne. Sa première épouse étant morte au cours d'une épidémie de choléra, il se remaria et eut neuf enfants, dont trois moururent en bas âge. Un soir où il avait prêché sur la compassion de Jésus, un auditeur s'avança et lui dit: “Si votre épouse était morte, comme la mienne, et si vos enfants pleuraient en réclamant leur mère, vous ne pourriez pas parler d'un Dieu d'amour, compréhensif et compatissant!”

Quelques jours plus tard, la deuxième femme du prédicateur perdit la vie dans un accident ferroviaire, le laissant seul avec ses six enfants. Vers la fin du service des obsèques, debout devant le cercueil, il se tourna vers les assistants et leur dit: “L'autre jour, quelqu'un m'a dit que si mon épouse décédait, je ne pourrais pas proclamer que Jésus Christ est plein de compassion. Si cet homme est ici, je veux lui dire que Christ répond en ce moment même à chacun de mes besoins. Ma peine est immense, mais il est aujourd'hui mon réconfort.” L'homme en question était bien là, et il vint s'agenouiller près du cercueil pour laisser Booth-Tucker lui dire qui est Jésus pour celui qui croit.

Jésus seul est capable de compatir à notre peine. “Approchons-nous donc avec confiance du trône de la grâce, afin de recevoir miséricorde et de trouver grâce, pour avoir du secours au moment opportun” (Hébreux 4. 16).