Bibles et Publications Chrétiennes
Calendriers "La Bonne Semence"

“ La Bonne Semence ”

Écouter le feuillet :
Rechercher un feuillet :
< hier
demain >
Vendredi 11 mai 2018

Un homme ne pourra en aucune manière racheter son frère, ni donner à Dieu sa rançon, car précieux est le rachat de leur âme, et il faut qu'il y renonce à jamais.

Psaume 49. 7, 8

(Jésus dit:) À celui qui a soif, je donnerai, moi, gratuitement, de la fontaine de l'eau de la vie.

Apocalypse 21. 6

Potlatch

Il existe dans de nombreuses parties du monde une coutume sociale que les anthropologues ont nommée le “potlatch”, d'après un terme chinook signifiant “donner”. C'est un système d'échanges de cadeaux, où chacun est tenu de faire un don au moins équivalent à celui qu'il a reçu, sous peine de perdre la face. On pourrait trouver cet usage très étranger à nos cultures européennes, si l'on ne prenait pas la peine d'analyser certaines de nos habitudes. Par politesse, on n'arrive pas les mains vides quand on est invité; une invitation doit être rendue; l'échange de cadeaux est une coutume en fin d'année; un service appelle un autre service… En somme, on ne laisse pas un don sans contre-don.

Mais avec Dieu, il n'en va pas ainsi: il nous a donné son Fils, que pourrions-nous lui rendre d'équivalent? Il faut accepter son don, simplement, car lui proposer un contre-don montrerait que nous n'apprécions pas ce don à sa juste valeur. Accepter son don, cela signifie aussi accepter ce que nous sommes devant lui: des pécheurs. Pour nous purifier de nos fautes, il n'a pas fallu moins que la vie du Fils de Dieu, don immense mais nécessaire. Que lui rendre? Simplement notre reconnaissance, qui nous engagera à vivre comme il le désire de la part de ses enfants. Mais en aucun cas nous ne pourrons “racheter” notre salut par une vie pieuse, obéissant à des principes moraux, respectueuse de la société et des autres. Le don de Dieu est gratuit, ce n'est pas un crédit que nous aurions à rembourser. Acceptons-le simplement!