Bibles et Publications Chrétiennes
Calendriers "La Bonne Semence"

“ La Bonne Semence ”

Écouter le feuillet :
Rechercher un feuillet :
< hier
demain >
Vendredi 16 février 2018

Mon fils, ne méprise pas la discipline du Seigneur, et ne te décourage pas quand tu es repris par lui… Aucune discipline, pour le présent, ne semble être un sujet de joie, mais plutôt de tristesse; cependant, plus tard, elle rend le fruit paisible de la justice à ceux qui sont exercés par elle.

Hébreux 12. 5, 11

Réactions à la discipline

Le mot discipline se rapporte à l'éducation, aux soins formateurs des parents envers leurs enfants. Si Dieu nous discipline, c'est justement parce que nous sommes ses enfants. Pour nous aider à grandir dans la foi, il nous fait passer par toutes sortes de situations, qui peuvent être parfois difficiles. Comment réagissons-nous?

Trois réactions sont possibles face à la discipline:

– La mépriser, c'est-à-dire n'y accorder aucune importance, et estimer que ce qui s'est passé est dû au hasard. Nous ne profitons pas alors de cette discipline qui pourtant nous fait souffrir. C'est comme si nous négligions de prendre possession de quelque chose que nous aurions payé cher.

– Être découragé: au lieu de voir que Dieu désire agir en nous, nous commençons à douter de son amour. Or Dieu ne nous inflige pas d'épreuve qui serait au-dessus de nos forces (1 Corinthiens 10. 13). Si, sur la terre, les pères sages savent comment discipliner leurs enfants, notre Père qui est dans les cieux le sait encore bien mieux (Hébreux 12. 9, 10).

– Accepter la mise à l'épreuve, c'est la bonne réaction, et la discipline peut ainsi nous être profitable. Nous serons alors davantage à l'écoute du Seigneur. Par elle, Dieu teste bien souvent notre confiance en lui pour l'affermir. Il veut aussi nous aider à identifier nos fautes, nos faux pas, et leur origine. Laissons Dieu nous “sonder” (Psaume 139. 23) et nous purifier. Ainsi nous découvrirons que la discipline de Dieu “rend le fruit paisible de la justice à ceux qui sont exercés par elle”.