Bibles et Publications Chrétiennes
Calendriers "La Bonne Semence"

“ La Bonne Semence ”

Écouter le feuillet :
Aucun enregistrement disponible
Rechercher un feuillet :
< hier
demain >
Samedi 5 août 2017

On ne forçait personne.

Esther 1. 8

Chacun faisait ce qui était bon à ses yeux.

Juges 21. 25

Revenez à moi, et je reviendrai à vous, dit l'Éternel.

Malachie 3. 7

Un monde sans Dieu

“Esther” est le nom d'un court livre de la Bible, de quelques chapitres. Il a la particularité de ne jamais mentionner le nom de Dieu. Dans la Parole de Dieu, c'est étrange. Ce livre est le seul où l'on voit le peuple de Dieu, châtié par lui, captif dans un pays étranger sans mention de retour. Cependant, cette particularité nous interpelle: ce livre ne montre-t-il pas l'image du monde actuel, duquel le Dieu créateur et sauveur est totalement exclu? Et la vie se déroule, sans que personne se soucie de ce que Dieu pense. Toutefois, d'en haut il contrôle tout.

Dans ce monde, on croit que l'homme est le maître de sa destinée. L'humanité, dit-on, se serait enfin “affranchie” de Dieu. On prétend que l'homme est bon, capable du pire, certes, mais surtout du meilleur. Les incontestables progrès sociaux en seraient la preuve. Ainsi, dans bien des pays, “on ne force personne”, chacun fait ce qui lui plaît et peut choisir entre une multitude de plaisirs. Comme si cette pseudo-liberté, accompagnée souvent de pseudo-plaisirs, pouvait occulter les désastres si présents dans le monde et dont la responsabilité est entièrement humaine!

Le livre d'Esther devrait nous servir d'avertissement: après une grande fête, le roi dont il parle a dû faire face à une tentative d'attentat. Le monde d'aujourd'hui ne connaîtra pas un meilleur sort. Un jour, l'illusion de bonheur fera place aux jugements. Le monde va son train…, à sa perte. Mais chacun peut opter pour une vie avec Dieu, en décidant de s'arrêter pour l'écouter, et pour recevoir Jésus, le Sauveur du monde.