Bibles et Publications Chrétiennes
Calendriers "La Bonne Semence"

“ La Bonne Semence ”

Écouter le feuillet :
Rechercher un feuillet :
< hier
demain >
Samedi 4 mars 2017

(Jésus dit:) Voici, je me tiens à la porte et je frappe: si quelqu'un entend ma voix et qu'il ouvre la porte, j'entrerai chez lui et je souperai avec lui, et lui avec moi.

Apocalypse 3. 20

Notre communion est avec le Père et avec son Fils Jésus Christ.

1 Jean 1. 3

Communion (1)

Prendre un repas ensemble suppose amitié, désir d'échanger, de partager joies et préoccupations. Ainsi Jésus a fortement désiré prendre avec ses disciples un dernier repas avant de souffrir (Luc 22. 15). Ce dernier “souper” est mentionné dans les quatre évangiles. Ce soir-là, le Seigneur allait instituer la Cène – le pain et le vin – qu'il voulait partager avec ses disciples avant d'être crucifié. Ce sujet important sera évoqué demain.

Ici nous allons voir plutôt l'attitude du Seigneur et l'intérêt d'une telle rencontre pour les siens. Le Seigneur les aime. Dès leur arrivée, lui, le Maître, s'abaisse. Il lave les pieds à chacun d'eux, pour qu'ils soient à l'aise dans sa présence. Il sympathise à tout ce qui les trouble, comme s'il disait: Je connais la puissance de Satan, la trahison projetée par Judas, la faiblesse et l'affection de chacun… Et il ajoute: “Que votre cœur ne soit pas troublé… Ayez bon courage, moi j'ai vaincu le monde” (Jean 14. 27; 16. 33). “Souper” avec Jésus, c'était bénéficier de ses merveilleuses compassions.

Mais Jésus avait un autre but: faire partager ses pensées à ses disciples, qu'il appelle “amis”, “enfants”. Il leur parle de la maison du Père, de leur lien de communion avec le Père, leur annonce la venue du Saint Esprit qui sera toujours avec eux.

Tous ceux qui “reçoivent” le Seigneur trouvent quelqu'un qui les encourage en toute situation. En même temps, il les introduit dans la sphère de ses intérêts pour Dieu et pour tous les croyants – son Église. Nous sommes ainsi amenés dans la communion du Père, du Seigneur et des siens.