Bibles et Publications Chrétiennes
Calendriers "La Bonne Semence"

“ La Bonne Semence ”

Écouter le feuillet :
Aucun enregistrement disponible
Rechercher un feuillet :
< hier
demain >
Samedi 11 octobre 2014

L'Éternel Dieu dit (à Adam):… As-tu mangé de l'arbre dont je t'ai commandé de ne pas manger?
Et l'homme dit: La femme que tu m'as donnée pour être avec moi, – elle, m'a donné de l'arbre, et j'en ai mangé.

Genèse 3. 11, 12

Confession sincère

La seule réponse correcte d'Adam à la question de Dieu aurait été un simple “oui”. Au lieu de cela, il essaie d'éluder sa responsabilité et ne reconnaît ce qu'il a fait que dans la troisième partie de sa réponse. D'abord il dit: “La femme que tu m'as donnée pour être avec moi”. Il rejette les torts sur Dieu. Aujourd'hui encore on a recours à de telles excuses. – Où était Dieu? demande-t-on en évoquant les guerres, les actes de terrorisme, les crimes… On ne dit pas que c'est justement parce que l'homme s'est éloigné de Dieu que de pareilles choses arrivent.

Ensuite, Adam ajoute: “elle m'a donné”. Il peut aussi nous arriver de rejeter sur d'autres la responsabilité d'une faute: – C'est A. qui a commencé, ou – C'est B. qui m'a persuadé de faire cela.

Il nous arrive peut-être, pour nous justifier, du moins en partie, de mettre en avant les circonstances atténuantes. Et si on ne peut mettre la faute ni sur Dieu, ni sur d'autres personnes, ni sur les difficultés de la situation, on essaie au moins de banaliser le cas: – Ce n'était pas si grave, après tout.

Retenons l'exemple du roi David qui, convaincu de son péché, dit sans rien déguiser: “J'ai péché contre l'Éternel” (2 Samuel 12. 13). Il remonte aussi jusqu'à la racine du mal et reconnaît que le péché provient de son propre cœur.

Si, comme David, nous confessons notre faute sincèrement, Dieu “est fidèle et juste pour nous pardonner nos péchés” (1 Jean 1. 9).