Bibles et Publications Chrétiennes
Calendriers "La Bonne Semence"

“ La Bonne Semence ”

Écouter le feuillet :
Rechercher un feuillet :
< hier
demain >
Mardi 17 janvier 2012

[Dieu] a commandé, et a fait venir un vent de tempête, qui souleva ses flots… Alors ils ont crié à l'Éternel dans leur détresse.

Psaume 107. 25, 28

Le Fils de Dieu (Jésus Christ) … m'a aimé et… s'est livré lui-même pour moi.

Galates 2. 20

John Newton, témoin de la grâce de Dieu (2)

En mars 1748, le Greyhound traverse l'Atlantique. Une violente tempête se lève. La situation du bateau et de l'équipage devient rapidement si critique que tout espoir semble perdu. Un marin est emporté par-dessus bord par une vague. John Newton s'écrie alors: “Seigneur, aie pitié de nous!” Contre toute attente, le bateau ne sombre pas et, quelques semaines plus tard, il accoste en Irlande. Mais John Newton ne peut oublier le “S.O.S.” qu'il a adressé à Dieu. Il se demande s'il est digne de sa grâce après la vie dissolue et pleine de mépris pour Dieu qu'il a menée jusque-là. Toutefois, il reste persuadé que Dieu s'est adressé à lui par le moyen de cette tempête.

Effectivement la grâce de Dieu avait commencé son travail en lui. Quelque temps plus tard, il reconnut Jésus Christ comme son Sauveur. Il se maria et, pendant quelques années, continua de naviguer… comme capitaine d'un navire faisant la traite d'esclaves, chose malheureusement commune à cette époque. Réalisant progressivement que ce n'était pas conforme à l'enseignement de Christ, il abandonna définitivement ce travail à l'âge de trente ans. Avec son épouse, il s'engagea dans son église locale et devint pasteur à Olney (Angleterre) où il prêcha l'évangile pendant 43 ans. Sur sa tombe, on peut lire:

“John Newton, jadis un infidèle et un libertin, un pourvoyeur d'esclaves africains, a été, par la riche grâce de notre Seigneur et Sauveur Jésus Christ, relevé, pardonné et choisi pour prêcher l'évangile…”