Bibles et Publications Chrétiennes
Calendriers "La Bonne Semence"

“ La Bonne Semence ”

Écouter le feuillet :
Rechercher un feuillet :
< hier
demain >
Jeudi 21 avril 2011

Malheur à ceux qui appellent le mal bien, et le bien mal.

Ésaïe 5. 20

Bien-aimé, n'imite pas le mal, mais le bien. Celui qui fait le bien est de Dieu ; celui qui fait le mal n'a pas vu Dieu.

3 Jean 11

La question du bien et du mal

La question du bien et du mal est au cœur des religions. Certaines religions présentent Dieu comme étant au-dessus du bien et du mal, insensible au bien et au mal, ce qui conduit leurs adeptes à un certain fatalisme devant la souffrance et un certain flou sur ce qu'est vraiment le bien.

La foi chrétienne, au contraire, prend très au sérieux la distinction entre le bien et le mal. Elle reçoit ce que déclare la Bible, que Dieu est absolument “bon” et “juste”, qu'il est étranger à toute forme de mal (Habakuk 1. 13). Dieu montre ce qu'est le bien et condamne le mal. C'est pourquoi il veut que nous nous conduisions d'une façon juste et bonne.

Dieu a créé toutes choses bonnes : le monde, l'espace et le temps, la chaleur et le froid, toutes les couleurs, les saveurs, tous les êtres vivants, et surtout l'homme. Mais dans ce monde bon, créé par Dieu, beaucoup de choses ont été dégradées par le péché de l'homme.

Dieu interpelle alors l'homme pour le ramener à lui. C'est le message des prophètes de l'Ancien Testament, comme aussi celui de Jésus Christ. Mais le Christ a fait plus que cela. À la croix, tout le mal que l'homme a introduit par son péché, Dieu l'a condamné et jugé sur son Fils. Jésus n'a pas seulement enseigné le bien et dénoncé le péché. Il a subi le jugement de mon péché. L'amour du Dieu de la Bible nous propose une délivrance complète du péché parce que Jésus en a porté la condamnation sur la croix. Maintenant la grâce est proposée à chacun.