Bibles et Publications Chrétiennes
Calendriers "La Bonne Semence"

“ La Bonne Semence ”

Écouter le feuillet :
Aucun enregistrement disponible
Rechercher un feuillet :
< hier
demain >
Lundi 11 octobre 2010

C'est ici ma consolation dans mon affliction, que ta parole m'a fait vivre.

Psaume 119. 50

Si notre coeur nous condamne, Dieu est plus grand que notre coeur et il sait tout.

1 Jean 3. 20

Le chrétien atteint par la dépression (1)

Je sais à présent que je suis prédisposé à la dépression. Je ne suis pas toujours déprimé, mais j'ai tendance à l'être, ce qui m'oblige à suivre un traitement. Je fais partie de la grande multitude des gens déprimés. Chaque fois que je parle de ma dépression, des personnes viennent me remercier, car elles doivent faire face au même problème.

J'ai pris conscience du bienfait de recourir sans cesse à la Parole de Dieu. Les pensées négatives, prédominantes dans le trou noir de la dépression, peuvent être combattues par la vérité divine. Ma meilleure défense, toujours, c'est de me replacer dans le contexte de I'Écriture et de laisser Dieu m'y parler.

J'ai appris à ne pas prendre pour argent comptant tout ce que me disent mes sentiments. Certes, il est nécessaire d'être conscient de ses sentiments et d'y être attentif. Mais ils sont très changeants et dépendent souvent de notre état physique ou de nos circonstances. Je me sentais condamné. Je me sentais mal-aimé. Je me sentais rejeté. Cette souffrance réellement ressentie ne correspondait pas à la réalité.

La réalité était que la relation de Dieu avec moi était aussi solide et authentique dans mes heures les plus sombres que quand j'avais le moral au beau fixe. Le Seigneur me rappelait sans cesse une vérité que mes sentiments s'efforçaient de rejeter : Maintenant donc, il n'y a plus de condamnation pour ceux qui sont unis à Jésus Christ (Romains 8. 1).