Bibles et Publications Chrétiennes
Calendriers "La Bonne Semence"

“ La Bonne Semence ”

Écouter le feuillet :
Aucun enregistrement disponible
Rechercher un feuillet :
< hier
demain >
Dimanche 29 juin 2008

Ils agirent avec fierté, et n'écoutèrent pas tes commandements… ils opposèrent une épaule revêche, et raidirent leur cou…

Néhémie 9. 29

Après avoir autrefois, à bien des reprises et de bien des manières, parlé aux pères par les prophètes, à la fin de ces jours-là, Dieu nous a parlé dans le Fils.

Hébreux 1. 1, 2

Dieu parle… Écoutons-nous ?

Trompeur et incurable, tel est le coeur humain (Jérémie 17. 9). Que Dieu lui parle de jugement ou qu'il lui offre sa grâce (Matthieu 11. 17), l'homme n'écoute pas. Dieu va-t-il se lasser ? Non, il est patient, “ne voulant pas qu'aucun périsse, mais que tous viennent à la repentance” (2 Pierre 3. 9). Mais sa sainteté et sa justice exigent que le péché soit jugé.

L'homme veut suivre son propre chemin. Son histoire depuis le commencement est décevante. Dieu parla à Caïn pour qu'il n'agisse pas méchamment à l'égard de son frère, et Caïn tua son frère (Genèse 4). Israël, peuple entouré des soins constants de Dieu, contesta et se rebella sans cesse contre lui.

Jésus, l'envoyé du Père, est allé de lieu en lieu, faisant du bien parmi les hommes, et ceux-ci l'ont “fait mourir, le pendant au bois” (Actes 10. 38, 39). Quelle est la réponse de Dieu à toute cette haine ? Le sang de son Fils, qui “purifie de tout péché” (1 Jean 1. 7)ceux qui se repentent et croient.

La grâce divine seule a raison de l'homme, incorrigible dans sa nature. Il faut accepter cette grâce offerte à tous. La mépriser, c'est tenir pour rien le sacrifice de Christ, et s'exposer alors au jugement.

Mais “Dieu n'a pas envoyé son Fils dans le monde afin qu'il juge le monde, mais afin que le monde soit sauvé par lui” (Jean 3. 17).