Bibles et Publications Chrétiennes
Calendriers "La Bonne Semence"

“ La Bonne Semence ”

Écouter le feuillet :
Rechercher un feuillet :
< hier
demain >
Lundi 21 janvier 2008

Parce que tu dis : Je suis riche..., je n'ai besoin de rien ; et que tu ne sais pas que toi, tu es le malheureux et misérable, pauvre, aveugle et nu, je te conseille d'acheter de moi de l'or passé au feu afin que tu deviennes riche, et des vêtements blancs afin que tu sois vêtu... et un collyre pour oindre tes yeux afin que tu voies.

Apocalypse 3. 17, 18

“Vous qui n'avez pas d'argent, venez.”

Dans les versets du jour, l'apôtre Jean trace un tableau bien sombre des chrétiens de Laodicée. Mais n'est-ce pas aussi l'état dans lequel se trouvent bon nombre d'êtres humains ?

Celui qui ne connaît pas Dieu est «malheureux, pauvre, aveugle et nu». Il est malheureux et, pour cacher son malheur, il s'étourdit dans les plaisirs sans jamais trouver la paix. Sa pauvreté est évidente ; même s'il accumule des richesses, au bout du chemin, il ne lui reste rien. “Comme il est sorti du ventre de sa mère, il s'en retournera nu, s'en allant comme il est venu, et de son travail il n'emportera rien qu'il puisse prendre dans sa main” (Ecclésiaste 5. 15). Enfin, il est spirituellement aveugle parce qu'il a préféré les ténèbres à la lumière qu'apportait Jésus Christ (Jean 3. 19).

Le remède à une pareille détresse ne peut venir que de Dieu. Il invite chacun à trouver auprès de lui ce qui lui manque. “Quiconque a soif, venez aux eaux, et vous qui n'avez pas d'argent, venez, achetez et mangez ; oui, venez, achetez sans argent et sans prix du vin et du lait” (Ésaïe 55. 1). Tout ce qui est nécessaire pour avoir la vie éternelle est gratuit parce que Jésus en a déjà payé le prix. Il suffit de reconnaître notre incapacité, et de croire au Sauveur qui a expié nos péchés par le sacrifice de sa vie. C'est lui qui donne le bonheur d'une conscience libérée à celui qui croit. Il le revêt de la seule justice qui puisse soutenir le regard du Juge. Les “immenses richesses de sa grâce” sont pour lui (Éphésiens 2. 7).