Bibles et Publications Chrétiennes
Calendriers "La Bonne Semence"

“ La Bonne Semence ”

Écouter le feuillet :
Aucun enregistrement disponible
Rechercher un feuillet :
< hier
demain >
Dimanche 23 avril 2006

Le Seigneur, en la voyant, fut ému de compassion envers elle et lui dit : “Ne pleure pas.”

Luc 7. 13

Dieu essuiera toute larme de leurs yeux, et la mort ne sera plus : il n'y aura plus ni deuil, ni cri, ni peine, car les premières choses sont passées.

Apocalypse 21. 4

“Jésus pleura”

«Jésus pleura» (Jean 11. 35). Quelle profondeur dans ce court verset ! Jésus est là, avec ses amis en deuil. Marthe et Marie viennent de perdre Lazare, leur frère bien-aimé. En pleurant, Marie s'est mise aux pieds de Jésus pour lui dire : «Si tu avais été ici, mon frère ne serait pas mort !». C'est alors que, profondément ému, Jésus pleure. Il verse des larmes en silence devant tous. Quelle scène ! Celui qui serait bientôt le vainqueur de la mort, pleure en présence de la mort !

Pourquoi pleure-t-il ? Il ne pleure pas pour Lazare : il sait qu'il va le rappeler à la vie dans quelques instants. Il pleure par sympathie avec Marthe, Marie et ceux qui ont aimé Lazare. Il éprouve aussi dans son esprit la peine profonde que produit la mort, conséquence du péché. Il en ressent tout le poids, toute la souffrance.

Depuis bientôt deux mille ans, ces larmes silencieuses de Jésus ont consolé des multitudes de croyants affligés. Ils savent qu'ils peuvent pleurer dans le deuil, parce que Jésus lui-même a pleuré. Non pas des pleurs sans espoir, mais des pleurs accompagnés de l'espérance de la résurrection. Les chrétiens ne sont “pas affligés comme les autres qui n'ont pas d'espérance. Car, si nous croyons que Jésus est mort et qu'il est ressuscité, de même aussi, avec lui, Dieu amènera ceux qui se sont endormis par Jésus” (ceux qui sont morts dans la foi) (1 Thessaloniciens 4. 13, 14). Au plus fort de l'épreuve, nous avons les sympathies du Seigneur et, au fond du cœur, la lumière de l'espérance.