Bibles et Publications Chrétiennes
Calendriers "La Bonne Semence"

“ La Bonne Semence ”

Écouter le feuillet :
Aucun enregistrement disponible
Rechercher un feuillet :
< hier
demain >
Lundi 17 mai 2004

Dieu... nous a parlé dans le Fils... Il est, lui, le resplendissement de sa gloire et l'empreinte de son Etre, il soutient tout par la parole de sa puissance.

Hébreux 1. 2, 3

Divinité de Jésus Christ (2)

De nombreux textes de la Bible témoignent de la divinité de Jésus Christ. Jésus a affirmé être Dieu et a reçu l'adoration comme Dieu. Jésus est appelé Dieu par le Père lui-mêmeDéjà, le Psaume 102 nous touche profondément lorsque, prophétiquement, Jésus Christ déclare au verset 24 : «J'ai dit : Mon Dieu, ne m'enlève pas à la moitié de mes jours». Le Père répond alors : «Tes années sont de génération en génération» ; il rappelle ensuite sa gloire de Créateur des cieux et de la terre et affirme qu'il est le Même, Celui qui existe, en dehors du temps. Les premiers versets de l'épître aux Hébreux exposent aussi, et de façon majestueuse, la grandeur de Dieu le Fils, supérieur aux «prophètes» par lesquels pourtant Dieu avait parlé autrefois, et encore supérieur aux «anges», qui doivent lui rendre hommage. Le contraste avec ces derniers est accentué par la déclaration du Père au sujet du Fils : «Ton trône, ô Dieu, est aux siècles des siècles» (v. 8). Dieu lui dit aussi : «Tu es mon Fils, moi je t'ai aujourd'hui engendré» (v. 5). Par cette parole, nous apprenons ceci : après que les Juifs eurent refusé le message divin délivré par les prophètes, le Père introduit le Fils dans le temps. Il l'envoie dans le monde. Ainsi, «la Parole devint chair, et elle a habité au milieu de nous» (Jean 1, 14) et Dieu le Père nous a parlé dans le Fils. Quel mystère que celui de l'incarnation ! Dieu le Fils prend notre nature, mais la Bible affirme qu'il n'a ni connu, ni commis le péché. Il pouvait alors être la sainte victime seule capable d'être notre substitut pour ôter nos péchés sur la croix du Calvaire.