Bibles et Publications Chrétiennes
Calendriers "La Bonne Semence"

“ La Bonne Semence ”

Écouter le feuillet :
Aucun enregistrement disponible
Rechercher un feuillet :
< hier
demain >
Lundi 30 avril 2001

Vous désignerez des villes elles seront pour vous des villes de refuge, et l'homicide qui, par mégarde, aura frappé à mort quelqu'un, s'y enfuira.

Nombres 35. 11

Jésus... nous délivre de la colère qui vient.

1 Thessaloniciens 1. 10

Vous désignerez des villes elles seront pour vous des villes de refuge, et l'homicide qui, par mégarde, aura frappé à mort quelqu'un, s'y enfuira.

Nombres 35. 11

Jésus... nous délivre de la colère qui vient.

1 Thessaloniciens 1. 10

L'anneau de salut

Sur un des murs massifs de chaque cathédrale du Moyen Age se trouvait scellé un solide anneau de métal appelé « l'anneau de salut ». Il suffisait à un malfaiteur de le tenir pour être momentanément à l'abri des poursuites. Il y avait aussi un « espace de salut » qui s'étendait à cinquante pas autour de ces mêmes cathédrales et constituait un lieu d'asile sur lequel personne ne pouvait être arrêté. Ainsi étaient introduits quelques adoucissements à la justice d'alors, souvent expéditive.

Ces mesures semblent avoir été inspirées des cités de refuge que Dieu avait prévues pour le pays d'Israël. Ces villes étaient destinées à accueillir les homicides par accident. Ceux-ci pouvaient s'y réfugier et y rester, si réellement il était prouvé qu'ils n'avaient pas tué volontairement.

Aujourd'hui encore, chacun a véritablement besoin d'une ville de refuge. En effet, il n'existe personne qui n'ait pas commis des actions coupables comme Dieu les voit. Honnêtement, je dois reconnaître que dans ma vie passée j'ai souvent offensé Dieu et que mes actes ont été souvent motivés par l'égoïsme ou l'orgueil. Que me reste-t-il à faire ? Seulement à saisir « l'anneau du salut », à tendre la main pour saisir celle que Dieu me tend depuis longtemps : il a envoyé son Fils pour être le Sauveur des hommes. Le salut qu'il accorde n'est pas seulement un sursis temporaire. En venant à lui, on est mis à l'abri pour toujours, car Christ est mort pour nos péchés volontaires et involontaires, et il les a tous ôtés.